Retours de la WOLFCon 2020

 
 
L’événement annuel de l’Open Library Foundation (OLF) s’est tenu fin janvier à l’Université A&M au Texas. WOLFcon pour « World Open Library Foundation Conference ». Plusieurs projets y étaient représentés: GoKB, VuFind, ReShare, Coral et Folio. C’est ce dernier qui nous a le plus mobilisés et qui occupait l’essentiel du programme. Tous ces projets ont une connexion forte avec les logiciels libres dans les bibliothèques. Presque 200 personnes étaient présentes. Nous nous devions d’aller faire la connaissance de cette communauté.

Généralités sur Folio

Folio c’est un logiciel libre flexible, extensible et permettant de gérer les besoins informatiques d’une bibliothèque. Il se présente comme un ensemble de modules choisis en fonction des besoins de la structure parmi tout un panel (stockage des informations des documents physiques, électroniques, gestion des utilisateurs, de la circulation, ERM etc.). Pour vous faire une idée, vous pouvez aller sur la démo de la dernière version majeure parue en janvier 2020: Edelweiss (ident: diku_admin / pass: admin). L’architecture technique quant à elle est construite sur un principe de microservices permettant à toute technologie d’interagir dans un même but avec ses API. De par son architecture, il est facile de développer des modules proposant de nouveaux services non imaginés aujourd’hui.

Les utilisateurs présents et à venir

Aujourd’hui, l’université de Chalmers en Suède est en production avec Folio. J’ai été agréablement surprise de voir plusieurs grosses structures universitaires qui ont prévu de passer en production en 2020, qui sont très impliquées dans la communauté, en plein dans les tests et développement des évolutions. Par « grosses » j’entends qui comptent plusieurs millions de documents physiques (hors exemplaires), régulièrement autour de 5 à 9 millions.
 
Certaines structures envisagent de commencer avec la mise en production de la partie ERM dans un premier temps, d’autres avec la partie inventaire et circulation.
 
L’université de Shanghai envisage de passer à Folio dans les années à venir et ils comptent environ 50 millions de documents avec ce que ça comprend de nombre d’usagers et d’actions de circulation. Pour la communauté Folio c’est aussi un défi de taille.

La communauté de Folio

Je ressors de cet événement en ayant rencontré beaucoup de personnes très agréables, motivées, compétentes, à l’écoute et avec une envie d’accompagner les nouveaux entrants. En effet, de premier abord, la quantité de contenu produite et le nombre de canaux de communication n’est pas aisé à appréhender. D’un point de vue culture libre, même si les outils de communication et de capitalisation ne sont pas toujours sous licence libre, les sentiments de partage et d’ouverture que j’ai ressenti sont très positifs. 
 
La communauté comprend un « Product Council » et un « Technical Council » qui sont 2 cercles de prises de décision. Ensuite, des groupes fonctionnels appelés « SIG » pour Special Interest Group échangent sur des problématiques communes. Les « PO » pour « Product Owner » présents aux SIG peuvent coordonner une équipe de développement. Chaque cercle a ses règles de fonctionnement et son rythme de réunion. Tout étant public, vous pouvez en apprendre plus sur le wiki.

Quelques précisions

C’est un logiciel qui évolue beaucoup et qui est en pleine ébullition. Une nouvelle version majeure est publiée tous les trimestres, riche de nouvelles fonctionnalités. Plusieurs équipes de développement interagissent quotidiennement sur des thématiques et des parties du logiciel différentes.
 
Les premiers rudiments d’Okapi (la brique « chef d’orchestre ») datent de 2016. Nous avons abordé des sujets forts intéressants comme la gestion de la dette technique et les futurs chantiers d’amélioration de l’architecture (besoin d’améliorer les performances, refactoring à venir etc.)
 
Le produit se voulant très flexible, il y a plusieurs manières de l‘implémenter pour une bibliothèque et donc une courbe d’apprentissage assez importante. Ce logiciel est par ailleurs très ambitieux en terme de montée en charge, de couverture fonctionnelle etc. J’ai eu le sentiment que les workflows de travail étaient pour l’instant plutôt Americanocentré (bien que la première bibliothèque en production soit suédoise). Nous avons, de par notre expertise, des éclairages à apporter pour enrichir ces processus dans Folio.
 
 
Une publication sur le site officiel a suivi la WOLFCon 2020 et donne des éléments de projection suite à la conférence. La prochaine WOLFCon devrait se dérouler en Allemagne en 2021 !
 
Share

A propos Claire Hernandez

Issue d’un cursus en informatique axé sur les problématiques de développement, Claire a développé au cours de ses années d’expérience professionnelle un intérêt particulier pour les pratiques agiles dans les équipes. Après avoir coordonné l’équipe de développeurs chez BibLibre autour de Koha, Bokeh, Coral, Omeka et Drupal, elle a démarré une mission de suivi de la Recherche et Développement en interne.

2 Commentaires

  1. Bonjour,
    Je souhaitais avoir un aperçu du SIGB Folio mais les codes indiqués dans l’article ne sont pas reconnus (id. : diku_admin mdp. : diku). Pouvez-vous me communiquer des codes de test ?
    Merci d’avance
    Christophe Albouy

    • Bonjour,

      Merci de votre retour. En effet, ce n’est pas « diku », mais « admin ». J’ai corrigé l’article. Vous trouverez également les informations de connexion ainsi que les autres instances sur le wiki https://wiki.folio.org/ dans la section « Demo sites ».

      Cordialement,
      Claire Hernandez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *