Urungi

Naviguez dans vos données

Urungi est destiné à être utilisé par des personnes ne sachant pas — ou ne pouvant pas — faire de requêtes SQL, mais ayant besoin de réaliser des tableaux et des rapports. Urungi est publié sous licence GNU/GPL

En téléchargement sur https://urungi.org/

Je souhaite discuter d’Urungi

 

Pour arriver à son objectif, Urungi utilise trois concepts :

  • la source de données (data source)
  • le calque (layer) : la « vue » qui permet de définir ce qui pourra être utilisé dans les rapports ; cette étape est critique : un calque bien construit permet ensuite de générer très facilement tout rapport et tableau de bord
  • les rapports / tableaux de bord (report/dashboard), qui s’appuient sur un ou plusieurs calques.

Connexion à une base de données

Avant de construire nos tableaux de bord, il faut se connecter à une base de données. Urungi propose des connecteurs vers MariaDB, PostgreSQL, MSSQL et Oracle. Un connecteur vers mongoDB est aussi disponible, mais à cette heure il ne fonctionne plus ; nous l’avons désactivé.

Création de calques

Un calque, c’est une couche intermédiaire entre la base de données et l’utilisateur final. On peut le voir comme une vue. Un informaticien (généralement) va construire un (ou plusieurs) calques, qui permettront ensuite à l’utilisateur final de construire ses rapports, graphiques et tableaux de bord.

Un calque contient :

  • des champs de la base (issus de n’importe quelle table de la base de données) ; chaque champ a son libellé Urungi et quelques paramètres additionnels comme le format, le groupement par défaut, le type (numérique, alphabétique) ;
  • des dossiers : on peut regrouper les champs dans des blocs fonctionnellement cohérents, pour organiser la vue ; par exemple, dans une base « fournisseur, commande, lignes de commande, produit », on pourrait avoir un dossier « Fournisseur » et un groupe « Commande » ; on peut avoir des sous‐dossiers sur autant de niveaux que l’on veut, celui qui construit le calque peut organiser les choses comme il le souhaite ;
  • des champs calculés : il s’agit de champs qui ne sont pas directement issus de la base de données, mais calculés à partir de ses champs, les formules disponibles sont celles de la base de données sous‐jacente — par exemple, si l’on a un champ date_cmde, on peut créer un YEAR(date_cmde).

Création de rapports

Urungi permet la création de listes, de tableaux, de graphiques en quelques clics, une fois votre calque défini.
Selon le type de rapport à créer, il suffit de glisser/déposer les champs sur lesquels vous souhaitez faire votre rapport, préciser quelques paramètres additionnels, cliquer sur Refresh, et vous avez une première ébauche de votre rapport (calculé par défaut sur les cinq cents premières données renvoyées par la base de données).
Il est également possible de :

  • définir des paramètres à sélectionner au moment de l’exécution du rapport ;
  • publier le rapport pour le rendre accessible aux autres utilisateurs d’Urungi (et bientôt le rendre public)

 

Création de tableaux de bord

Urungi vous permet de définir des tableaux de bord comportant plusieurs rapports, avec une mise en page libre. Le système est d’ores et déjà très souple et sera encore amélioré dans les mois qui viennent. Un mécanisme de « boîtes » définissent les lignes de votre tableau de bord. Chaque ligne comporte une, deux, trois ou quatre boîtes, qui peuvent à leur tour contenir des sous‐boîtes. Dans chaque boîte, du texte, un rapport, une image, etc. Tout est modifiable, c’est du HTML avec une surcouche graphique.

Importation et exportation

Il est possible d’exporter (en JSON) calques, rapports et tableaux de bord, ce qui permet de déployer très facilement des lots chez des utilisateurs aux besoins multiples.

 

Urungi chez BibLibre

Dans le cas de BibLibre : nos clients (environ 200) sont exclusivement des bibliothèques, qui utilisent des logiciels que nous avons déployés chez eux. Les besoins sont très similaires d’un établissement à l’autre. Nous avons une instance interne sur laquelle nous créons nos rapports, un coup d’exportation et d’importation, et on déploie très simplement !
C’est pourquoi nous offrons à nos clients Koha une version packagée d’Urungi.

 

Share

Les commentaires sont clos.