Koha est désormais déposé en Nouvelle-Zélande

Ce billet est la traduction d’un billet de Joann Ransom sur le blog de Koha Community à propos du procès pour le dépot de la marque Koha en Nouvelle Zélande par PTFS Liblime. PTFS Liblime est une société prestataire de Koha qui a déjà déposé le nom aux USA pour diffuser sa version propriétaire, bien loin de l’esprit du Koha que nous connaissons. Un billet de blog avait été écrit par Paul Poulain sur ce blog au moment de l’affaire : Lorsque ce que vous faites n’est pas cohérent avec ce que vous dites

« Je suis ravi d’annoncer que la marque Koha est maintenant déposée en Nouvelle-Zélande par Te Horowhenua Trust également connu sous le nom Horowhenua Library Trust. Cela fait suite à un jugement de Décembre 2013 qui a refusé la demande de PTFS LibLime d’avoir la marque Koha déposée en leur nom.

Je tiens à remercier Andrew Matangi, consultant pour Buddle Findlay un prestigieux cabinet d’avocats néo-zélandais, qui a défendu nos droits et nous a représenté dans la bataille juridique contre PTFS LibLime. Je tiens à remercier également Mason James de KohaAloha qui a écrit pour supporter notre plainte malgré qu’il aurait techniquement pu réclamer la marque à son tour, ainsi que Paul Poulain, Irma Birchall, Rosalie Blake, Rachel Hamilton-Williams et Penny Carnaby ancienne de la Bibliothèque nationale de Nouvelle-Zélande qui a présenté des déclarations écrites sous serment pour appuyer notre revendication. Catalyst IT a aidé notre cause en lançant leur propre opposition indépendante à l’application par PTFS pour la marque NZ Koha, soulevant des arguments différents des nôtres ; merci Don Christie.

Chris Cormack mérite une mention spéciale. Il a été impliqué dans cette affaire dès le 1er jour en 1999, lorsque nous avons décidé autour d’un café, d’appeler notre SIGB Koha. Depuis 15 ans, Chris a été là pour parler à travers différents plans d’action et j’apprécie ses sages (et moins sages) conseils grandement.

Le vrai gagnant est bien sûr Koha et à la communauté qui se trouve derrière lui. En 2011, lorsque nous avons annoncé que PTFS LibLime voulait déposer la marque Koha en Nouvelle-Zélande en leur nom, la réponse du monde entier était réconfortante et étonnante. Beaucoup d’entre vous ont envoyé des dons pour financer notre bataille juridique et aujourd’hui, près de 3 ans plus tard, la bataille est terminée. Tous les fonds restants seront, bien sûr, être consacré à faire Koha encore mieux qu’il n’est déjà. »

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *