A messieurs/mesdames les futurs stagiaires

Très cher(e) étudiant(e),

Merci de nous avoir contacté afin d’effectuer un stage dans notre entreprise. Nous sommes une petite structure, mais essayons de toujours répondre aux demandes. Nous jouons vraiment le jeu des stages en essayant de trouver des sujets intéressants et pédagogiques, qui auront aussi une utilité pour notre entreprise. L’ambiance de travail est cool, votre tuteur sera motivé et plein de bonne volonté. Vous apprendrez plein de choses, travaillerez dans un environnement surprenant (international et télé-travail).

Alors n’hésitez pas à envoyer une candidature.

Sauf que, parce qu’il y a un sauf…

  • Nous avons décidé de ne prendre de stagiaire que pour une durée minimale de 3 mois. Parce qu’en deça, ce n’est intéressant ni pour le stagiaire ni pour nous. Pas de dérogation sur ce point.
  • J’en ai assez de recevoir des courriers et Lettres de motivations plaine de fôtes d’aurtograffe. OK, vous êtes des informaticiens, pas des futurs prix nobel de littérature. Mais la moindre des choses, c’est de faire un minimum attention. Près de la moitié des demandes que je reçois sont remplies de fautes (je ne parle pas d’une coquille qui traîne). L’effet est désastreux.
  • J’en ai assez de recevoir des « votre entreprise a retenu toute mon attention, je cherche un stage .Net / Java / embarqué ». Là, j’hésite à chaque fois entre franche rigolade et vraie colère : Avez-vous vu les technologies que nous utilisons ? Vous êtes vous plus d’une minute arrété(e) sur notre site ? Ce type de courrier est directement envoyé à la poubelle. La moindre des choses si vous dites que BibLibre a retenu toute votre attention, c’est de dire 1 ou 2 choses dans la lettre de motivation qui prouve que vous savez à qui vous parlez. Je crois qu’en 5 ans ou nous avons accueilli des stagiaires, ceux qui ont bien tourné leur LM on tous été accueillis ! Et aucun de ceux qui nous aura menti sur l’intérêt qu’il nous porte.

Voilà, j’espère qu’en cette saison ou les demandes de stage vont commencer à affluer, ce billet sera lu et compris.

PS: j’ai ouï dire qu’il se dit dans certaines écoles que les « technos du libre » il ne faut pas trop les mettre en avant sur son CV, « ça ne fait pas sérieux ». Permettez-moi de dire que je pense que c’est une énorme bétise. Si vous aimez le libre, dites-le. Chez nous comme chez d’autres vous ferez un tabac, et ailleurs vous éviterez des déconvenues (quelqu’un d’allergique au libre ne vous prendra pas, et c’est tant mieux, pour lui comme pour vous)

Share

A propos Paul Poulain

Ingénieur en Informatique, Paul a travaillé pour l’assurance maladie et, à la fin des années 1990, dans une start-up du secteur de la vente en ligne. Il s’implique dans des projets de logiciels libres depuis 1998. Depuis 2001, Paul œuvre à faire connaître les logiciels libres dans le monde des bibliothèques. Contributeur aux développements de Koha depuis fin 2001, Paul s’est impliqué à temps plein dans ce projet dès 2002. Il en est l’un des plus importants développeurs, ayant en particulier mis en œuvre la gestion des formats MARC. Il a été « Release Manager » pour les version 2.0, 2.2 (de 2003 à 2005), 3.8 et 3.10 (entre novembre 2011 et novembre 2012) Tel : +33-(0)491813508

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *